CEIMIA

Une intelligence artificielle fondée sur

l’éthique les droits de la personne l’inclusion la diversité l’innovation la croissance économique

Le CEIMIA contribue au développement responsable d’une intelligence artificielle (IA) fondée sur les principes d’éthique, de droits de la personne, d’inclusion, de diversité, d’innovation et de croissance économique.

À PROPOS DU CENTRE D’EXPERTISE INTERNATIONAL DE MONTRÉAL EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLE (CEIMIA)

Longtemps considérées comme une science en développement, les multiples applications de l’intelligence artificielle (IA) sont aujourd’hui entrées dans l’usage. Nous savons que l’IA aura un impact tant sur notre vie quotidienne que dans nos milieux de travail, et des intervenants du monde entier cherchent à garantir un déploiement qui se fera de façon responsable et dans l’intérêt de tous. C’est sous cette impulsion qu’ont été créés le CEIMIA et le Partenariat mondial en intelligence artificielle (PMIA).

Le CEIMIA a été fondé pour jouer un rôle de premier plan à l’international en soutenant les activités et les projets du PMIA et ainsi contribuer au développement responsable de l’intelligence artificielle fondé sur les principes d’éthique, de droits de la personne, d’inclusion, de diversité, d’innovation et de croissance économique, en tenant compte surtout des intérêts et de la contribution des pays émergents et en voie de développement.

Le CEIMIA est financé par Montréal International grâce aux contributions des gouvernements du Canada et du Québec, lesquels ont uni leurs forces et se sont engagés à investir respectivement 10 millions et 5 millions de dollars sur cinq ans dans leur soutien au CEIMIA.

Les activités du CEIMIA s’articulent autour de deux pôles. Le premier consiste à appuyer les groupes d’experts internationaux du PMIA pour la conception et le lancement de projets en IA appliquée, ancrés dans la collaboration internationale et multipartite, ayant pour but de contribuer au développement responsable de l’IA. Le second pôle favorisera le développement des compétences en matière de développement responsable de l’IA parmi les différents intervenants de l’écosystème IA au Québec et au Canada.

Nos aspirations

La création du CEIMIA vise à enrichir et à faire rayonner l’expertise de l’écosystème du Québec et du Canada dans le domaine de l’intelligence artificielle. Nous avons l’ambition de bâtir, à Montréal, un centre d’excellence d’envergure internationale qui participera au développement responsable de l’IA, au bénéfice de tous.

À propos du Partenariat mondial sur l’intelligence artificielle (PMIA)

Partenariat mondial sur l’intelligence artificielle (PMIA) est une initiative internationale et multipartite qui a pour but de jeter des ponts entre la théorie et la pratique en soutenant des activités de recherche de pointe ainsi que des activités de mise en application liées aux priorités en matière d’IA.

Construit autour d’un engagement commun à respecter les principes de l’OCDE sur l’intelligence artificielle, le PMIA mobilise des acteurs du monde de la science, de l’industrie, de la société civile, des gouvernements, des organisations internationales et des universités pour favoriser la coopération internationale.

Lancé en 2020, le PMIA est le fruit d’une idée issue du G7, sous les présidences du Canada et de la France.

Voici les 15 membres fondateurs du PMIA : l’Australie, le Canada, la France, l’Allemagne, l’Inde, l’Italie, le Japon, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, la République de Corée, Singapour, la Slovénie, le Royaume-Uni, les États-Unis et l’Union européenne.

Les premières années, les experts du PMIA collaboreront au sein de quatre groupes d’experts : 1) l’utilisation responsable de l’IA (y compris un sous-groupe sur l’IA et la réponse à la pandémie), 2) la gouvernance des données, 3) l’avenir du travail et 4) l’innovation et la commercialisation.

Plus d'informations

Au sein du Partenariat mondial sur l’intelligence artificielle (PMIA)

Les groupes d’experts

Le CEIMIA est l’un des deux centres d’expertise, avec celui de Paris, créés dans le cadre du PMIA. Le PMIA travaillera sur quatre thématiques, dont deux seront appuyées par le CEIMIA, soit l’utilisation responsable de l’IA et la gouvernance des données :

L’utilisation responsable de l’IA
La mission de ce groupe d’experts est de « favoriser et contribuer au développement, à l’utilisation et à la gouvernance responsables des systèmes d’IA centrés sur l’humain, en cohérence avec les objectifs de développement durable des Nations Unies ». Dans la foulée de la COVID-19, un sous-groupe ad hoc a également été formé pour soutenir le développement, l’utilisation et la gouvernance responsables de l’IA dans ce domaine. Pour un complément d’information sur le groupe de travail qui se consacre à l’utilisation responsable de l’IA, consultez le site Web du PMIA.

La gouvernance des données
Étroitement aligné sur la mission globale du PMIA, ce groupe d’experts doit « rassembler des preuves, façonner la recherche, entreprendre des projets d’IA appliquée et fournir son expertise sur la gouvernance des données, afin de promouvoir la collecte des données pour l’IA, leur utilisation, partage, archivage et suppression de manière compatible avec les droits de la personne, l’inclusion, la diversité, l’innovation, la croissance économique et les avantages pour la société, tout en cherchant à atteindre les objectifs de développement durable des Nations Unies ». Le site Web du PMIA contient des précisions sur le groupe de travail responsable de la gouvernance des données.

Le Sommet de Montréal 2020

Au sein du PMIA, les centres d’expertise de Montréal et de Paris sont responsables de l’organisation de la séance plénière annuelle des groupes d’experts. Le Canada étant l’hôte de la première de ces séances, qui aura lieu en décembre 2020, le CEIMIA s’est vu confier la responsabilité d’organiser ce premier sommet en mode virtuel, pandémie oblige. Pour l’occasion, le CEIMIA a formé un partenariat avec C2 International, une firme montréalaise reconnue pour son savoir-faire dans la conception et l’organisation d’événements d’affaires parmi les plus avant-gardistes au monde. Pour plus de détails sur l’événement, la programmation et les différents sujets qui y seront traités, veuillez cliquer sur le lien suivant : Sommet de Montréal 2020.

Au sein de l’écosystème IA du Québec et du Canada

Le CEIMIA a également pour mission de contribuer au développement des compétences parmi les divers acteurs de l’écosystème du Canada et du Québec, toujours en matière de développement responsable de l’IA. À cette fin, le CEIMIA compte mettre sur pied des programmes de formation, promouvoir la collaboration multisectorielle et internationale et faciliter les maillages au niveau international. Au cours des prochains mois, le CEIMIA lancera un processus de consultation auprès de la communauté IA du Québec et du Canada pour créer ce programme.

L’équipe du CEIMIA est composée d’un groupe de professionnels expérimentés et motivés par sa mission.

Jacques Rajotte

Directeur général intérimaire

Edward Teather

Directeur des initiatives de gouvernance des données et des partenariats internationaux

Réjean Roy

Gestionnaire de projets – IA responsable

Mathieu Marcotte

Gestionnaire de projets spéciaux

La gouvernance du CEIMIA est assurée par un conseil d’administration issu à la fois des gouvernements, du milieu universitaire, du secteur privé et de la société civile. Le conseil d’administration est composé de :

Patrice Bachand

directeur, Direction de la francophonie et de la solidarité internationale, Ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec

France Brosseau

vice-présidente, Organisations internationales, Montréal International

Lyse Langlois

directrice générale, Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique (OBVIA)

Samuel Marleau-Ouellet

directeur, Carrefour d’intelligence artificielle, Direction générale des politiques externes et commerciales, Innovation, Sciences et Développement économique Canada

Marc-Étienne Ouimette

directeur relations gouvernementales, Element AI

Applied Research Agenda for Data – « Agenda de Recherche pour la Gouvernance de Données » (disponible en anglais seulement)

Data Governance Working Group Statement on Understanding Data Trusts » / Déclaration du groupe de travail sur la gouvernance des données à propos de la compréhension des fiducies de données (en anglais seulement)

Offre d’emploi: Responsable Initiatives IA

Nos partenaires